Froid industriel et alimentaire, réfrigérateurs domestiques, contrôle des ambiances et climatisation... autant d’applications qui font partie de notre quotidien. Produire du froid est devenu indispensable et évident dans notre société moderne, tant du point de vue de la sécurité alimentaire (préservation des stocks et maintien de leurs qualités sanitaire, organoleptique et nutritionnelle) que du bien-être des hommes (climatisation et traitement des ambiances).
xxx
Dans la grande majorité des applications, les systèmes de production de froid actuellement employés sont basés sur l’utilisation de cycles à compression de vapeur et changement de phase d’un fluide frigorigène. Jusqu’à présent, les frigorigènes de la famille des hydrocarbures halogénés (CFC, HCFC) étaient largement utilisés mais prochainement interdits.

x

100 milliards de tonnes d'équivalent CO2 en jeu

100 milliards de tonnes d'équivalents CO2 sont en jeu, soit dix fois plus que les objectifs qui avaient été fixés par le protocole de Kyoto sur le climat. L'interdiction totale de ces supergaz sur la planète permettrait d’infléchir la courbe du réchauffement climatique de 0,5 °C d’ici à 2050. Ce serait enfin l’une des mesures les plus rapides et les plus efficaces pour lutter contre le changement climatique.

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (réfrigérateur, chambre froide, climatisation, climatiseur, vitrine réfrigérée, etc.) pour produire du froid et dans les pompes à chaleur pour fournir également de la chaleur.

La production de froid commercial est le premier poste de consommation énergétique pour les supers et hypermarchés alimentaires et émet davantage de CO2 que le transport routier dans le bilan carbone des enseignes. Utilisé comme fluide frigorigène, le CO2 est par ailleurs beaucoup plus « écologique » que le HFC. Son bilan carbone est de 1 kilo pour 1 kilo de gaz, tandis que 1 kilo de HFC peut émettre jusqu'à 3 750 kilos de CO2 !

www

www

Ailleurs sur le Web (Baltic Bois n'est aucunement responsable du contenu des sites externes)

Le protocole de Montréal

FLUIDES FRIGORIGÈNES, HCFC, HFC SUPERGAZ EFFET DE SERRE ENVIRONNEMENT

Liste de réfrigérants

xxxx

Les fluides frigorigènes naturels constituent la base des techniques de froid modernes.

Les fluides frigorigènes naturels n'aggravent pas l'effet de serre, ne détruisent pas la couche d'ozone et n'ont donc pas d'impact négatif sur l'environnement.

 xx

Le surcoût d'un système de réfrigération à base de fluides frigorigènes naturels est faible. Ces derniers offrent en outre un délai d'amortissement plus court en raison de leur coût d'exploitation moindre (notamment parce qu'ils permettent de réduire la consommation énergétique). Une installation de réfrigération et de congélation utilisant des frigorigènes naturels consomme entre 10 et 30 % d'énergie en moins, car leur transmission calorifique est plus élevée que celle des HFC. En outre, vous pouvez également économiser sur l'achat des fluides frigorigènes.

xxxx

xxx

Protéger l'environnement, c'est préserver l'avenir de l'homme.

Étes-vous prêts à sauver notre belle Planète?